19 Novembre 2014

Les travailleurs de la forêt sont abandonnés par le gouvernement

 

Québec, le 19 novembre 2014 – Le député de Bonaventure et porte-parole de l’opposition officielle en matière de forêts, Sylvain Roy, et le député d’Abitibi-Ouest, François Gendron, dénoncent l’inaction du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et les impacts de celle-ci, alors qu’on empêche des travailleurs de l’Abitibi de gagner leur vie.

Questionné par le député de Bonaventure à l’Assemblée nationale, le ministre Laurent Lessard continue en effet de fermer les yeux sur la réalité des travailleurs et prétend que tout va bien dans l’industrie. « Après les pertes d’emplois en Estrie, à Shawinigan, au Saguenay–Lac-Saint-Jean et à Baie-Comeau, ce sont maintenant trois usines de Tembec en Abitibi qui vont interrompre leurs opérations en raison du manque d’approvisionnement. À La Sarre, à Senneterre et à Béarn, des centaines de travailleurs risquent de passer les fêtes au chômage, pendant que le ministre se complaît dans l’immobilisme », a déclaré Sylvain Roy.

Les représentants des milieux touchés s’insurgent. Les maires de Senneterre et de La Sarre, le préfet de la MRC de Témiscamingue et les syndicats des travailleurs ont tous dénoncé l’inaction du ministre.

« Les gens de la région, qui sont sur le terrain, sont unanimes : du bois, il y en a. Le ministre des Forêts doit rendre disponibles ces volumes pour garder les usines ouvertes et, ainsi, éviter de mettre des centaines de travailleurs au chômage », a ajouté François Gendron.