Mémoire présenté à la Commission des Transports lors des audiences publiques concernant les modifications d'horaire et les suppressions de services d'Autocars Orléans Express Inc.

Les 26 et 27 août dernier, dans le cadre des audiences publiques de la Commission des Transports du Québec en Gaspésie, Kéolis explique les modifications d’horaires et les suppressions de services d’Autocars Orléans Express Inc.

Kéolis annonce, lors de l’audience du 27 août dernier, l’ajout d’un point de desserve dans la Ville de Paspébiac ce qui modifie une partie de l’argumentaire proposé dans le mémoire suivant.

 

Mémoire

Nous demandons le refus des modifications d’horaires et les suppressions de services d’Autocars Orléans Express Inc. 

 

Déposé par :

Le député de Bonaventure

 

Dans le cadre :

Des audiences publiques de la Commission des Transports du Québec

 

Carleton-sur-Mer

Mercredi 27 août 2014

 

 

Introduction :

En tant que député de Bonaventure et représentant des citoyennes et citoyens da ma circonscription, je déplore la requête de suppression de services du transporteur Orléans Express à la Commission des Transports du Québec. Cette diminution des services sur notre territoire va à l’encontre du développement durable de la région et, par conséquent, des actions mises en œuvre par la population locale pour favoriser l’essor de la Gaspésie.

Il est indéniableque les coupures proposées par Orléans Express auront des répercussions néfastes sur l’économie et le développement de la Gaspésie, et ce, à court, moyen et long terme.

Pour nous, il est clair que le service du transporteur doit être sauvegardé et même bonifié, car il s’agit d’un service essentiel, dont doivent bénéficier tous les citoyennes et citoyens. De plus, le transport en autocar constitue la meilleure alternative aux automobiles en matière de développement durable et constitue un nouveau déterminant de la Santé de la population via la mobilité qu’il permait aux individus.

Mise en contexte de certaines réalités gaspésiennes :

  • Distances longues entre les municipalités d’importance avec une faible densité de population.
  • Peu d’offres d’études supérieures sont disponibles en Gaspésie et aucune université. Les étudiants et étudiantes doivent par conséquent souvent s’exiler afin de compléter leurs études.
  • Plusieurs soins médicaux nécessitent un déplacement hors de la région.
  • Le vieillissement de la population est un fait, il y aura donc une plus grande proportion de la population à mobilité réduite dans un avenir rapproché.
  • L’offre de transport en commun est limitée lorsqu’il faut sortir de la région. Aucun service par train et un service par avion très dispendieux.
  • La Gaspésie fait face à un déclin démographique et nous croyons que de couper dans ce service ne ferait qu’accroître le problème.
  • Un(e) résident(e) de la Gaspésie n’est pas un(e) citoyen(e) de seconde zone et doit avoir accès aux services essentiels au même titre qu’un résident d’ailleurs au Québec.

Quelques conséquences de la réduction du nombre d’escales du côté sud de la Gaspésie :

  • Les modifications ne prévoient aucun arrêt entre Carleton et Chandler, ce qui représente environ 150 km et 23 326 habitants non desservis;
  • Un(e) résident(e) de New-Carlisle devra faire 75 km pour avoir accès au service;
  • Aucune escale dans la MRC de Bonaventure;
  • Moins d’escales égalent moins d’utilisateurs. Qu’adviendra-t-il à moyen et à long terme? Il y a lieu de s’inquiéter.
  • Aucun service de transport en direction « Est » entre les 2 principales villes de la Gaspésie Chandler et Gaspé.

Quelques conséquences de la réduction du nombre de départ journalier pour le côté sud de la Gaspésie

  • La Gaspésie a besoin de navettes aller-retour pour son développement socio-économique.
  • Essentiel pour l’accès aux centres de services d’enseignement. Plusieurs citoyennes et citoyens dépendent du trajet aller-retour du transporteur afin de suivre leur formation dans le grand centre le plus près. Certains veulent finir leur secondaire, d’autres leur DEP, leur collégial ou encore leur université.
  • En réduisant le nombre de navettes, l’Agence de Santé de la Gaspésie sera contrainte d’augmenter l’aide financière permettant de compenser les frais engagés pour le séjour et le déplacement. En terme clair, un patient ayant un rendez-vous à l’extérieur devra attendre au matin suivant avant de pouvoir prendre l’autobus ce qui contribuera inévitablement à augmenter ses frais d’hébergement.
  • Un impact sur les entrepreneurs et autres utilisateurs qui expédient des colis par autobus ou qui en reçoivent.

D’autres impacts sont moins quantifiables, mais tout aussi dommageables. Par exemple, un changement aussi important dérange la population, désorganise le quotidien des gens, affaiblit une région, crée des inégalités entre citoyen, paroisses et communautés. Ces conséquences directes nuisent au développement économique de manière évidente. C’est donc inconcevable de perdre ou de subir la perte du service de transport en autocar dans un Québec moderne.

En terminant, je suis confiant que la CTQ sera à l’écoute des Gaspésiennes et Gaspésiens. Il est important de rappeler que la CTQ a pour mission : « D’accroître le comportement sécuritaire des transporteurs, de favoriser une offre de services de transport qui répond aux attentes des citoyennes et citoyens et de soutenir l’équité dans l’industrie du transport, le tout dans une perspective de développement durable. »

De plus, la Commission des Transports du Québec privilégie la valeur suivante : « Le respect de la clientèle. Le respect se manifeste par les services de qualité offerts à notre clientèle, en réponse à ses besoins. »

C’est ainsi que je demande, en tant que député de Bonaventure et au nom des citoyennes et citoyens que je représente, de rejeter la requête de suppression de service du Transporteur Orléans Express pour les raisons susmentionnées, et ce, afin de respecter la clientèle gaspésienne.

                            

Sylvain Roy

Député de Bonaventure

314-E, boulevard Perron

Carleton (Québec) G0C 1J0

Tél. : 418 364-6153  Fax. : 418 364-7906

Donnez votre appui à Sylvain Roy

Pierre Séguin, agent officiel.
Conditions d’utilisation et avis juridique
© 2018